Il a fallu travailler sur l'évolution de l'environnement de l'entreprise. Nous avions l'impression d'être des gens assez courageux, certainement actifs, et de travailler pour le bien de la communauté. Nous avions la certitude de n'avoir pas bien réussi notre intégration à l'environnement. Il ne nous avait pas compris, mais sans doute ne l'avions nous-mêmes pas bien appréhendé... Que nous soyons, nous entreprises ou des individualités, nous avons un bien en commun avec les citoyens. Ce bien  en commun, nous pouvons le comparer aux parties communes d'un immeuble dans lequel nous posséderions un appartement: il faut bien se préoccuper de ces parties communes; cage d'escalier, toiture, inondations, dégradations etc." Jacques Defforey , 1997